Pourquoi des restrictions sonores?

Rares sont les sujets qui ont généré des débats plus passionnés que celui des restrictions sonores qui sont imposées et renforcées sur de plus en plus de circuits. Nous avons réuni ici les principaux faits et t’indiquons les mesures à prendre sur les circuits concernés pour respecter les restrictions sonores.

Les circuits ont besoin d’une licence d'exploitation. Elle régit ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. Les restrictions sonores sont des restrictions administratives – il ne s’agit pas de restrictions décidées de manière arbitraire par le circuit, voire un organisateur pour embêter quiconque !

Sans licence d’exploitation, le circuit ne peut plus être utilisé. Par conséquent, tous les acteurs du circuit – du participant à l’exploitant, en passant par l’organisateur – doivent tout mettre en œuvre pour ne pas compromettre la licence d’exploitation.

Il doit donc être de l’intérêt de tous de respecter les restrictions sonores administratives pour assurer l’avenir de notre sport – les quelques rares dépassements pourront tous nous exposer très bientôt à de vrais problèmes !

Un dernier mot concernant les journées dites « journées du bruit » : il existe, sur les circuits, des journées au cours desquelles les restrictions sonores sont assouplies. Ces journées sont toutefois réservées aux manifestations présentant un intérêt particulier (p. ex. MotoGP, F1, DTM, concerts, événements historiques…). Ces journées du bruit sont très rares et le circuit n'accepte leur instauration que pour les manifestations qui ne pourraient pas avoir lieu dans les conditions de restrictions normales.

Quelles restrictions sonores existe-t-il?

On distingue, en principe, deux types de restrictions : la limite supérieure d’émissions sonores et le contingent de bruit.

La limite supérieure d’émissions sonores désigne un niveau sonore maximal qui ne doit pas être dépassé. Les circuits imposant une restriction sonore disposent toujours de points de mesure au niveau desquels le niveau sonore est mesuré de manière dynamique (c’est-à-dire au passage des véhicules). Cette valeur peut également être mesurée de manière statique sur chaque véhicule. La méthode de mesure est détaillée ci-après. Si cette limite supérieure n’est pas dépassée, tout va bien !

Le contingent de bruit est une restriction bien plus délicate. Elle impose la quantité de bruit qui peut être générée au total par jour. Le respect de cette prescription est bien plus difficile et dépend de très nombreux facteurs (dont certains sur lesquels nous n’avons absolument aucune influence, tels que la météo ou des bruits de fond provenant p. ex. de chantiers). Il peut arriver que, même si la limite supérieure d’émissions sonores n’a pas été dépassée, le contingent de bruit soit épuisé avant la fin de la journée et qu’il faille mettre un terme à l’utilisation du circuit ! Par conséquent, les circuits disposant d’un contingent de bruit veillent tout particulièrement au respect de la limite supérieure d’émissions sonores individuelle. Parfois, il est également nécessaire de mettre en place certaines mesures techniques (cf. les informations relatives au Sachsenring ci-dessous), voire même une conduite adaptée!

Quels systèmes d’échappement existe-t-il?

Il existe deux types de systèmes d’échappement : les échappements d’origine et les échappements adaptables.

L’échappement d’origine est le système fourni avec le véhicule par le constructeur. Il s’agit généralement d’un système en acier ou en acier inoxydable (éventuellement avec pot avant), qui fonctionne selon le « principe de réflexion » et ne nécessite en principe aucun entretien. Un db Killer n’est pas prévu par le type de construction et n’est pas nécessaire non plus (cf. exceptions ci-dessous : échappement d’origine mais trop bruyant). Il arrive que les constructeurs montent un silencieux en usine – il n’est pas considéré comme silencieux d’origine mais bien entendu comme silencieux adaptable!

Un échappement adaptable provient, en revanche, d’un fournisseur qui s’est spécialisé dans la fabrication d’échappements pour différentes marques de motos. L’accent est mis sur la réduction du poids et l’amélioration des performances. Ces silencieux arrière possèdent souvent une enveloppe en titane ou en fibres de carbone selon le « principe de l’absorption » et doivent faire l’objet d’une maintenance régulière, car ils deviennent plus bruyants au fil du temps. À taille équivalente, les silencieux sont très efficaces et sont même plus silencieux que l’échappement d’origine sur certains véhicules ! Les silencieux adaptables permettent généralement de monter un db Killer.

Échappement d’origine – trop bruyant quand même!

Malheureusement, certains fabricants de véhicules profitent des failles de la législation lors de l’homologation de leurs motos, ce qui explique que certains véhicules, qui certes circulent sur les routes en toute légalité, sont trop bruyants pour les pistes de course où prévalent d’autres procédés de mesure. C’est une situation désagréable, mais face à laquelle nous sommes impuissants. Concrètement, nous avons recensé des expériences pertinentes avec les véhicules suivants:

  • Aprilia V4Modelle (ab 2009)
  • BMW HP4 (ab 2015)
  • BMW S1000RR (ab 2016)
  • Ducati Panigale
  • Honda CBR 1000 RR(ab 2017)
  • KTM RC8 (à l’exception des modèles à deux silencieux)
  • Suzuki GSXR 1000 (ab 2017)
  • Yamaha R1M (ab 2016)

Si vous souhaitez utiliser l’un de ces véhicules, prévenez-nous au préalable afin que nous puissions peaufiner certains détails!

db Killer obligatoire

Certains circuits imposent l’utilisation d’un db Killer – cela ne concerne naturellement que les échappements adaptables! Les échappements d’origine sont toujours exclus de l’obligation d’utiliser un db Killer.
Sur les circuits qui prévoient un durcissement des restrictions sonores ou qui imposent le respect d’un contingent de bruit, Speer Racing a instauré, de sa propre initiative, l’utilisation obligatoire d’un db Killer afin d’abaisser conjointement le niveau sonore.

Quelques conseils

Surtout sur les circuits dotés d’un faible contingent de bruit ou avec des motos déjà très bruyantes à la sortie de l’usine (c’est-à-dire à l’état d’origine), il suffit souvent d’adapter sa conduite:

  • Engager à temps un rapport supérieur pour ne pas passer à plein régime au point de mesure (pour savoir où il se trouve, adresse-toi à l’organisateur!)
  • Renoncer au quickshifter afin d’éviter un bruit sec.

Cela ne peut toutefois être qu’une solution de secours le temps que des mesures techniques soient prises (installation d’un autre silencieux p. ex.), dans la mesure du possible!

Méthode de mesure statique permettant de déterminer le niveau sonore individuel

Le niveau sonore est mesuré selon la méthode du champ proche DMSB:l’appareil de mesure est placé dans un angle de 45° et à une distance de 50 cm de l'extrémité du pot d'échappement. La mesure s'effectue avec un nombre de tours constant, qui correspond à env. 60% du nombre de tours nominal de la moto. L'aperçu suivant sert de point de repère pour savoir quel est le nombre de tours minute appliqué pour quel type de moto:

Modèle / Cylindrée Nombre de tours Minute
2-cyl. / jusqu'à 850 ccm 5.500 tours/Min
2-cyl. / plus de 850 ccm 5.000 tours/Min
3-cyl. / jusqu'à 675 ccm 7.000 tours/Min
3-cyl. / plus de 675 ccm 5.500 tours/Min
4-cyl. / jusqu'à 600 ccm 7.000 tours/Min
4-cyl. / plus de 750 ccm 6.500 tours/Min
4-cyl. / jusqu'à 750 ccm 6.000 tours/Min


L’expérience montre que les véhicules qui ont fait l’objet de la méthode de mesure statique passent généralement aussi avec succès la mesure dynamique lors du passage, réalisée par le circuit.
Les valeurs mesurées (statiques comme dynamiques) dépendent, cependant, de paramètres environnementaux : sur un même véhicule, la valeur mesurée peut varier de +/- 3 dB suivant la pression atmosphérique, la température et l’humidité de l’air !
Conclusion : il est préférable de ne prendre aucun risque et de rester sous la limite supérieure d’émissions sonores!

 Vue d’ensemble des circuits
Circuit  Limite supérieure Contingent  Remarque
Anneau du Rhin 100 X Mesure effectuée par le circuit
Assen 98 Oui db Killer obligatoire, mesure effectuée par Speer Racing
Calafat 98 X Mesure effectuée par le circuit
Hockenheim 98 X db Killer obligatoire, mesure effectuée par Speer Racing
Most 102 X db Killer obligatoire, mesure effectuée par Speer Racing
Nürburgring 98 X db Killer obligatoire, mesure effectuée par Speer Racing
Oschersleben 102 X Mesure effectuée par le circuit
Sachsenring Échappement d’origine Oui Équipements d’entrée et de sortie d’origine ! Merci de tenir compte des informations ci-dessous!


Sur les circuits n’imposant aucune restriction sonore, Speer Racing prescrit, en principe, une limite supérieure d’émissions sonores individuelle de 105 dB – par cette mesure, nous souhaitons prévenir les excès, comme par exemple la conduite sans silencieux ou sans échappement!

Sachsenring

Sur le Sachsenring, seules sont autorisées les motos pourvues de série d’équipements d’entrée et de sortie : airbox de série, filtre à air de série, tuyau coudé de série, silencieux de série. Tous les échappements adaptables sont interdits.

Le Sachsenring prête gratuitement des « systèmes de réduction du bruit » spéciaux qui doivent impérativement être montés. Toute participation dépend du respect de cette condition!

Pour pouvoir rouler sur le Sachsenring avec l’un des véhicules susmentionnés (naturellement, à l’état d’origine), nous te prions de bien vouloir en tenir compte lors de l’inscription de ta moto - nous transmettons une liste de véhicules au Sachsenring qui te mettra alors gratuitement à disposition sur place le « système de réduction du bruit » correspondant!

Nos partenaires

Pour tous ceux qui ne veulent pas attendre notre prochaine manifestation, vous trouverez nos articles Speer Racing en vente en ligne - ici.